Chouchoutez vos nouvelles recrues !
DÉMO
Nous contacter

Chouchoutez vos nouvelles recrues !

Talent Management

Chouchoutez vos nouvelles recrues !

September 20, 2017 Alicia Roy

Remise de codes d’accès et de matériels divers, initiation à la culture d’entreprise et préparation aux premières missions… Le processus d’intégration de nouveaux salariés est souvent fastidieux. Pourtant, on aurait tort de le négliger, car les premières impressions d’un nouvel entrant sur son environnement de travail sont déterminantes. Étant donné le coût d’un recrutement, il est nécessaire de soigner le parcours d’intégration (onboarding) des salariés. D’une durée comprise entre 3 mois et un an, l’onboarding constitue un enjeu fondamental quels que soient la taille et le secteur de l’organisation qui recrute.

Un onboarding bien mené permet de poser les premières pierres d’une relation durable entre l’entreprise et le salarié. En accueillant et en intégrant les nouveaux salariés à l’entreprise et à sa culture au moyen d’outils et d’informations ciblées, les équipes RH favorisent le sentiment d’appartenance des nouveaux collaborateurs et leur permettent d’être immédiatement opérationnels. Elles se prémunissent ainsi contre les risques de départs prématurés.

Au-delà de cette capitalisation sur l’attachement des salariés à l’entreprise et donc sur leurs résultats en son sein, des bons outils d’onboarding sont un excellent moyen de contrôler les dépenses de la société : la création de dossiers administratifs, l’organisation du poste de travail, le parcours de formation et d’intégration du salarié sont susceptibles d’engranger des coûts directs et indirects importants, et doivent donc, dans la mesure du possible, être optimisés. Des solutions comme celles proposées par Cornerstone représentent pour ce faire une aide précieuse.

« Lorsqu’une nouvelle embauche échoue dans les 18 premiers mois, c’est 9 fois sur 10 en raison d’un faible niveau d’engagement et non pas d’un manque de compétences » rappelle Adam Miller, fondateur de Cornerstone OnDemand[1]. C’est pourquoi Cornerstone a lancé, il y a trois ans, un module d’onboarding associé à sa plateforme de gestion des talents. Il s’adresse en premier lieu aux grandes entreprises. En effet, ce sont elles qui embauchent plusieurs milliers de salariés tous les ans. Elles ont donc tout intérêt à automatiser le processus d’onboarding.

L’utilisation des logiciels d’onboarding ne se limite pas aux premiers pas du salarié dans l’entreprise. Effectivement, certains logiciels vont plus loin : mutations, mobilités interne, formation… Saint Gobain, par exemple, développe des modules d’e-learning sur différents supports, pour que chacun puisse se former aux sujets qui l’intéressent et intégrer des parcours d’apprentissage à même de booster sa carrière, et ce dès son arrivée[2]. Chaque employé a ainsi l’opportunité de s’immerger très vite dans la culture d’une entreprise qui se vit comme entreprise apprenante.

Avant d’amorcer ce processus d’automatisation de l’onboarding, il est possible d’améliorer l’accueil des entrants par quelques mesures simples. Mettez par exemple en place un portail d’informations permettant d’accompagner le collaborateur avant même le début du contrat de travail. Chez Cornerstone, c’est 24 heures après sa signature que le salarié y a accès. Il peut y remplir les documents administratifs relatifs à son embauche et consulter les dossiers préparés à son intention. Il y trouve notamment une vidéo de bienvenue, ou encore des témoignages de ses nouveaux collègues lui permettant d’appréhender au mieux son métier. Concevoir une plateforme sur laquelle le nouvel arrivant peut poser ses questions est également un moyen de mieux l’accueillir. Et pourquoi pas, dans cette logique, poster sur le blog ou l’intranet de l’entreprise un article qui présente le nouveau salarié ?

Si la création d’un véritable réseau social virtuel encadrant le nouveau membre de l’équipe est essentielle, il convient de ne pas sous-estimer l’importance du contact réel. Il est souhaitable que le nouvel entrant ait un référent vers lequel il puisse se tourner en cas de difficulté et qui s’assure de la bonne intégration de son protégé. De même, organiser la présentation officielle des nouveaux arrivants ainsi qu’un afterwork ou un déjeuner informel en leur honneur sera bien perçu.

Pour éviter que vos nouveaux talents ne comptent parmi les quelques 20% de salariés qui envisagent de quitter leur entreprise dès le premier jour[3], l’essentiel est, vous l’aurez compris, que le nouveau collaborateur se sente accompagné. Il est de la responsabilité des équipes RH mais également de ses nouveaux collègues de l’y aider.

About Alicia Roy
Comments

En savoir plus?

Nos flux RSS

Blog Cornerstone

Nos solutions intégrées de gestion des talents peuvent vous aider dans de noombreux domaines.
Voir nos solutions

Tags

Archives