L’aménagement des bureaux, booster de créativité
DÉMO
Nous contacter

L’aménagement des bureaux, booster de créativité

Talent Management

L’aménagement des bureaux, booster de créativité

March 15, 2017 Geoffroy De Lestrange

Si de nombreuses recherches ont depuis longtemps établi une corrélation entre bonheur des employés et productivité, ce n’est que récemment que le lien entre aménagement des bureaux et motivation a été établi. L’étude menée en 2016 par Cornerstone et la Harvard Business School, « Who sits where at work », révèle ainsi qu’un moyen simple de booster la performance réside dans la disposition des espaces de travail, et ce pour un coût minime. Une entreprise de 2000 employés peut ainsi accroître son profit d’un million de dollars ! Une clé du succès : mettre ensemble les « productive workers » et les « quality workers ».

Les startups sont précurseurs dans cette réflexion, mais bon nombre d’entreprises traditionnelles semblent bien décidées à leur emboîter le pas. D’après un sondage réalisé par TNS Sofres pour Actineo en 2011, l’espace de travail est perçu par 86% des personnes interrogées comme ayant un impact très important sur leur bien-être, leur efficacité et leur motivation. Finis les bureaux fermés, place à de grands espaces décloisonnés et à de confortables installations conçues pour faire retomber le stress des collaborateurs ! Jardins, salles de fitness et conciergerie ne détonent plus dans le monde professionnel.

Le « home-staging » pour entreprises concerne un panel d’organisations de plus en plus large. En France, Société Générale a voulu faire transparaître dans ses locaux sa culture d’entreprise. 500 espaces collaboratifs sont disséminés sur 76 000 m2 de bureaux. Le salarié choisit son espace de travail en fonction de ses besoins, et bénéficie, pour se ressourcer, de 14 000 m2 de lieux de vie avec restauration, salles de sports, kiosques à musique et patios arborés. « Ce lieu connecté et innovant est un formidable laboratoire pour inventer l’environnement de travail agile, collaboratif et ouvert qui permettra d’accroître la performance du groupe au service de ses clients. Plus qu’un projet immobilier d’envergure, c’est un projet d’entreprise. » Orangina, quant à lui, a récemment confié au cabinet CD&B un cahier des charges pour le moins surprenant : « audace et impertinence sur 5700 m2 ». L’objectif de ces deux marques : faire transparaître leurs valeurs au travers de leurs bureaux.

Ces initiatives sont généralement bien accueillies mais doivent cependant être menées avec précaution. Le brouillage de repères entre temps de travail et temps personnel peut en effet s’avérer déroutant. Pour emporter l’adhésion, le projet d’aménagement ne doit pas être le reflet d’une fausse ambiance « cool », cache-misère d’une violence d’autant plus pernicieuse qu’elle n’est pas apparente. « En open-space, on éprouve toujours le besoin de se justifier. Certains restent à surfe dans le vide jusque 20h », avance Thomas Zuber (L’open-space m’a tuer).

Pour qu’un tel projet porte ses fruits, il faut donc qu’il corresponde à une culture d’entreprise réelle et préexistante au projet. Il faut également qu’il soit mené en concertation avec les parties prenantes qui vont vivre le bureau au quotidien. « Les projets d’aménagement les plus réussis sont participatifs, associant syndicats, représentants du personnel et salariés. », souligne Alain d’Iribarne, chercheur au CNRS. Bienveillance, esprit d’équipe, valeurs fortes sont les maîtres mots pour faire du home staging d’entreprise une dynamique à même de renforcer la cohésion entre l’ensemble des collaborateurs.

Comments

En savoir plus?

Nos flux RSS

Blog Cornerstone

Nos solutions intégrées de gestion des talents peuvent vous aider dans de noombreux domaines.
Voir nos solutions

Archives