L’autoformation des salariés
DÉMO
Nous contacter

L’autoformation des salariés

Talent Management

L’autoformation des salariés

September 26, 2016 Corinne Bidallier

En ce mois de septembre, les bonnes résolutions se multiplient : se mettre au sport, perdre les kilos accumulés durant les barbecues de l’été, ou trouver un nouveau job. Mais pourquoi ne pas tout simplement développer son employabilité, en se formant soi-même grâce à l’auto-apprentissage.

Alors que les carrières ne sont plus linéaires et que de nouveaux métiers se créent tous les ans, il devient impératif pour chacun de diversifier ses domaines d’expertise. De plus, l’automatisation insuffle une nouvelle donne à la dynamique de l’emploi : dans 20 ans, 47% des postes auront été remplacés par des robots aux Etats-Unis. En réponse à ce constat, 75% des Français de moins de 35 ans pensent que les gens vont être obligés de se former en continu (enquête Ipsos « travailler demain, que veulent les Français ? »). Ça ne leur pose pas de problème, bien au contraire : les actifs français sont demandeurs de nouveaux savoirs et savoir-faire. Selon une enquête de l’Afpa réalisée en octobre 2014, acquérir ou développer de nouvelles compétences est une priorité pour 85% des salariés.

Pourtant, il n’est pas forcément évident d’inscrire dans son agenda, de manière figée et formelle, un temps consacré aux « études ». En outre, les Français méconnaissent largement leurs droits pour ce qui est de la formation. En 2014, ils étaient un sur trois à avoir utilisé leur DIF. Si depuis, des dispositifs ont été mis en place pour faciliter l’accès individuel à la formation, les formules les plus souples et les plus flexibles seront plébiscitées. L’auto-apprentissage, qui repose sur l’autonomie du salarié, devrait avoir la cote.

De nombreux dispositifs existent déjà, comme les OpenClassrooms, formation reconnue par l’Etat. Ces classes virtuelles sont avant tout proposées pour les personnes en recherche d’emploi, mais elles peuvent intéresser des salariés en quête de mobilité. Les MOOC font de nombreux adeptes également. Ouverts à un large public, ils sont étalés sur plusieurs semaines et offrent la possibilité, pour ceux qui vont jusqu’au bout de la formation, d’obtenir un certificat final. Leur format se révèle ainsi particulièrement adapté aux contraintes de la vie professionnelle : ils sont accessibles partout et tout le temps sur une période donnée, et font la part belle à l’apprentissage interactif (échange d’informations entre élèves, dialogue avec les enseignants, évaluation des participants …)

Les ressources humaines ont un rôle constructif à jouer dans cette dynamique d’apprentissage. L’exemple de Canalplus est emblématique. Pour des salariés suivant des MOOCS en commun, des salles sont libérées par la DRH, qui encourage la participation et la valorise en interne.

Les RH peuvent également encourager les entreprises à créer leur propre contenu et à le partager. C’est le cas d’Orange, Axa, Renault et bien d’autres. Le MOOC Corporate permet de diffuser et renforcer une culture commune ainsi qu’un socle commun de connaissances. Idéal pour les grandes entreprises implantées sur différents sites, dans différents pays ! Cet outil de social learning a le mérite de booster la marque employer et de renforcer l’engagement des salariés.

L’autoformation est promise à un bel avenir. Le mois d’août constitue un excellent moment pour prendre de bonnes habitudes … A perpétuer tout au long de l’année !

Comments

En savoir plus?

Nos flux RSS

Blog Cornerstone

Nos solutions intégrées de gestion des talents peuvent vous aider dans de noombreux domaines.
Voir nos solutions

Tags

Archives