A la recherche du recruteur idéal
DÉMO
Nous contacter

A la recherche du recruteur idéal

Talent Acquisition

A la recherche du recruteur idéal

July 07, 2016 Geoffroy De Lestrange

On attribue au philosophe grec Héraclite la paternité de la phrase « Rien n’est plus constant que le changement ». Cet avertissement s’applique à tous les aspects de notre vie – dont bien sûr notre vie professionnelle. Tentons de remonter le temps et de comprendre ce qu’étaient les relations professionnelles classiques dans le passé lointain. Au temps d’Héraclite, dans l’Antiquité, il y avait des esclaves et leurs maîtres qui exerçaient sur eux un pouvoir inconditionnel. Au fil des siècles, la noblesse et la bourgeoisie ont rapidement créé un système plus profitable : la féodalité. Ils ont néanmoins conservé des serfs à qui ils ont donné un morceau de terre à labourer et une rétribution pour ce travail. Leurs conditions de travail restaient certes misérables. Puis, de l’industrialisation est née la classe ouvrière. Le prolétariat et les syndicats sont également apparus. Résultat : salaires équitables, normes du travail et sécurité sociale. L’histoire nous montre de manière évidente que les employeurs perdent de plus en plus de leur pouvoir. Les employés n’ont jamais eu autant de libertés et de droits qu’aujourd’hui. Au 21ème siècle, ce sont les candidats qui donnent le ton.

Les recruteurs sont des passerelles entre les candidats et les entreprises

Non seulement l’évolution démographique, mais également l’environnement global a rendu la dernière génération plus sensible et sceptique vis-à-vis des employeurs potentiels. Les parents de ces candidats sont souvent passés par une retraite anticipée, du travail temporaire ou des licenciements massifs… En conséquence, l’identification avec les entreprises reste faible et parallèlement, les exigences sont plus fortes. C’est pourquoi il est important pour chaque entreprise non seulement de séduire et recruter ces jeunes talents, mais surtout de les fidéliser à long terme. Cette responsabilité incombe aux recruteurs à mesure qu'ils deviennent des passerelles entre les candidats et les entreprises. Les recruteurs tiennent aujourd'hui de nombreux rôles : ils sont des spécialistes du marketing, des vendeurs, des chefs de projets et des agents anti-discrimination.

  • Spécialistes du marketing : parce que les emplois d’aujourd’hui doivent faire l’objet d’une publicité proactive et les relations avec les candidats doivent être construites et gérées à travers différents canaux – réseaux sociaux, sites carrières, etc. Chaque poste proposé doit être considéré comme un package à commercialiser.
  • Vendeurs : parce que les RH deviennent de plus en plus promotionnelles et que les candidats doivent être considérés comme des clients. Les recruteurs doivent aligner leurs mesures avec les exigences de leurs clients. Chaque poste proposé doit également être considéré comme un produit devant faire l’objet d’une promotion.
  • Chefs de projets : parce que les nouveaux employés doivent avant tout être intégrés, puis leur compétences développées. Ceci requiert une gestion active et ciblée des attentes des candidats. Les recruteurs réalisent cela lors du processus d’accueil du nouveau salarié et deviennent les ambassadeurs de la marque entre les candidats et l’entreprise.
  • Les agents anti-discrimination : parce qu’ils doivent prendre conscience du potentiel de candidats sous-estimés et souvent négligés. Le recruteur assure en outre que le principe de pérennité de l'entreprise soit non seulement affirmé, mais aussi éprouvé.

De nombreux processus, de nombreuses possibilités

Mais pourquoi aller voir ailleurs ? Les bons recruteurs ont conscience des opportunités qui existent à l’intérieur même de l’entreprise : les juniors doivent être promus afin de les encourager à rester dans l’entreprise. Le mot clé dans ce cas est plus que jamais la « marque employeur ». Le développement et l’attention d’une marque solide attire à la fois les candidats et les collègues comme un aimant. Dans la course aux meilleurs candidats, les recruteurs expérimentés ne peuvent se permettre d’ignorer l'engagement des collaborateurs, car leurs propres employés sont les points de contact avec la marque de l'entreprise et peuvent être utilisés comme des ambassadeurs positifs.

Ceci peut être réalisé via le bouche à oreille classique et les recommandations, mais les réseaux sociaux ouvrent de nouveaux horizons. Pour un recrutement efficace, le recrutement prédictif offre de nombreux bénéfices. Les prédictions ne consistent pas à regarder à travers une boule de cristal ou à lancer des invocations vaudous, mais plutôt à prévoir où les collaborateurs se développeront dans le futur. L’objectif final ne doit pas se cantonner au recrutement du meilleur candidat, mais il doit viser à réduire le nombre de départ, à favoriser plus de mobilité interne et à bâtir un plan de succession. La dernière étude d’IDC pour Cornerstone a mis en relief un certain retard dans la digitalisation des entreprises. Si l’on revient à nouveau à la parabole d’Héraclite, le recrutement et la lutte pour recruter les meilleurs talents ne se déroulent plus dans un bureau, avec comme outils un stylo et de l'encre, mais plutôt dans le monde virtuel et numérique. Cette bataille n’interviendra pas dans un futur hypothétique, mais se déroule déjà ici et maintenant au 21ème siècle. De nombreux recruteurs l’ont déjà remarqué, mais l'étude IDC démontre qu’un management conservateur entrave souvent la mise en œuvre d'une stratégie digitale. Au final, chaque entreprise doit décider si elle veut s’inscrire du bon côté de l'histoire.

Comments

En savoir plus?

Nos flux RSS

Blog Cornerstone

Nos solutions intégrées de gestion des talents peuvent vous aider dans de noombreux domaines.
Voir nos solutions

Archives