Pourquoi embaucher des employés boomerang ?
DÉMO
Nous contacter

Pourquoi embaucher des employés boomerang ?

Talent Management

Pourquoi embaucher des employés boomerang ?

October 19, 2016 Geoffroy De Lestrange

Encore peu usitée il y a quelques années, la dénomination « employés boomerang » recouvre une réalité de plus en plus fréquente : celle des salariés qui reviennent chez un ancien employeur. Cette réalité va à contre-courant des schémas qu’on connaît jusqu’à présent :

  • Le modèle des générations antérieures : on entrait dans une entreprise pour y faire carrière et l’avancement allait de pair avec l’ancienneté.
  • Le modèle de la génération Y : les salariés changent 4 à 5 fois de métiers au cours de leur carrière, et connaissent plus d’entreprises encore.  

Revenir dans une organisation quelques mois ou années après en être parti peut susciter de l’étonnement, voire de la méfiance. Le salarié ne revient-il pas par défaut ? Du côté du salarié, la démarche n’est pas nécessairement évidente : il semble a priori contre-intuitif de revenir sur un ancien lieu de travail une fois qu’une page a été tournée. Mais avec du recul, l’embauche de ces salariés dits boomerang constitue une chance à la fois pour l’employeur et pour l’employé.

Tout d’abord, quel est le profil de ces salariés ?

Il s’agit de salariés qui sont partis en bons terme après quelques années passées dans l’entreprise : cela exclut donc les licenciements. Ils ont saisi ailleurs des opportunités uniques de faire évoluer leurs compétences : il peut s’agir d’un poste dans autre entreprise, mais également de projets personnels ou de projets entrepreneuriaux. Ces expériences sont toujours riches d’enseignements et donc intéressantes pour les entreprises.

Une étude américaine, The Corporate Culture and Boomerang Employee Study, s’est penchée sur ce phénomène en expansion. Les résultats sont révélateurs : 76% des RH interrogés déclarent qu’ils acceptent mieux l’embauche de salariés boomerang que par le passé. 15% des employés sont déjà revenus vers un ancien employeur, et 40% envisagent de le faire. Ces cinq dernières années, 85% des professionnels des RH ont reçu des candidatures d’anciens salariés, et 40% d’entre eux ont donné suite à la moitié des demandes de recrutement.

Réembaucher d’anciens employés présente divers avantages, à la fois pour le salarié et l’entreprise. Le salarié revient dans un milieu où il a déjà tissé des liens solides, et retrouve souvent un poste plus élevé que celui qu’il avait quitté. L’entreprise, de son côté, réalise des économies substantielles. En effet, le turn-over coûte cher aux organisations. Il est couramment admis que le départ et le remplacement d’une employé génère un coût équivalent à une année de salaire (frais de recrutement, de formation, perte de compétences, de productivité, etc.). Une raison objective de considérer d’un œil favorable l’employé boomerang, qui, par définition, témoigne d’un attachement certain envers la culture d’entreprise !

L’enjeu pour les RH est de maintenir un lien avec les anciens salariés les plus performants. Des progrès restent à faire en la matière : selon la même étude, la moitié des managers interrogés n’ont pas remarqué de stratégie de communication pensée pour les alumni. La constitution d’une communauté d’anciens sera vraisemblablement un axe majeur pour les RH dans les années à venir.

Comments

En savoir plus?

Nos flux RSS

Blog Cornerstone

Nos solutions intégrées de gestion des talents peuvent vous aider dans de noombreux domaines.
Voir nos solutions

Tags

Archives