5 conseils aux nouveaux managers
DÉMO

5 conseils aux nouveaux managers

Talent Management

5 conseils aux nouveaux managers

February 01, 2018 Margaux de Tapol

J’ai récemment rencontré une nouvelle manager chargée de superviser le travail d’une équipe pour la première fois de sa carrière. Lorsque je lui ai demandé comment elle s’en sortait, elle m’a répondu qu’elle adorait chaque instant de sa nouvelle vie professionnelle, mais qu’elle se sentait également très débordée : « J’ai tellement de réunions ! » a-t-elle précisé.

Cette réponse peut paraître parfaitement normale, et c’est justement le problème du management aujourd’hui. Tous les collaborateurs ont le mot « OCCUPÉ » gravé sur leur front, et au niveau du management, l'injonction d'être « occupé » est aggravée par la pression de comprendre pourquoi les collaborateurs sont également occupés ou pas…

Résultat : des réunions et toujours plus de réunions. En France, les cadres passent plus de 6 semaines par an en réunion, soit 7 heures par semaine. Une étude américaine précise que si les cadres intermédiaires passent 35 % de leur temps en réunion, les cadres supérieurs y consacrent une heure sur deux, alors que les collaborateurs dédient en moyenne 4 heures par semaine à la préparation de réunions de reporting ou de points sur les projets en cours.

La conversation décrite plus haut démontre bien qu’on enseigne aux collaborateurs à gérer des listes de tâches plutôt que leur propre carrière. Il n’est ainsi pas surprenant de lire qu’une enquête de CEB a montré en 2007 que 60 % des nouveaux managers échouent dans les deux premières années de leur contrat. Mais, même si tout le monde n'est pas censé devenir manager, les statistiques ne sont certainement pas si sombres.

Si vous vous battez pour améliorer les compétences des personnes autour de vous, vous êtes prêt(e) à devenir un bon manager. Cela nécessite juste un peu plus que quelques rencontres en tête-à-tête. On peut constater qu’un management efficace s’appuie sur cinq principes majeurs :

  1. Faites la différence entre « être ami » et « se montrer amical ». Une fois que vous devenez manager, certains collaborateurs relèvent de votre responsabilité. Vous devez les aider à se responsabiliser - et c'est beaucoup plus difficile à faire si vous êtes considéré(e) comme un(e) ami(e).
    Il n’est pas nécessaire de « perdre » des amitiés existantes (après tout, les amis au travail sont indispensables), mais vous devez trouver un nouvel équilibre. En tant que manager, soyez amical et authentique, mais assurez-vous de gagner le respect en tant que mentor – pas seulement en tant que collègue.
  2. Soyez clair(e). Les bons managers aident les gens à réaliser leur potentiel, et la façon la plus simple d’y parvenir est de s'assurer qu'ils connaissent parfaitement leurs rôles, responsabilités et opportunités.
    Un rapport de Gallup sur le management publié en 2015 a révélé que la clarté des attentes de l’entreprise représente le besoin le plus fondamental des collaborateurs et le plus essentiel à leurs performances. Vous devez les aider à définir des objectifs de performance, à communiquer leur feedback et à répondre leurs questions. L’essentiel est de communiquer sans juger pour encourager les employés à se montrer plus ouverts.
  3. Gérez et filtrez. En tant que nouveau manager, vous devrez vous intéresser à des aspects de la stratégie et des opérations de l’entreprise que vous ne connaissiez pas auparavant. Cela peut se révéler ardu. Vous devez être prêt(e) à collaborer avec la direction générale et partager des informations sur le moral, la performance et les préoccupations de votre équipe, tout en filtrant certaines informations organisationnelles à votre équipe.
  4. Demandez de l’aide. Vous serez inévitablement confronté(e) à des situations inédites que vous n’êtes pas préparé(e) à prendre en charge. Mais c’est un reflet de votre évolution, pas une faiblesse. Ne craignez pas de dire à votre chef, collègue ou homologue nouveau manager : « Je suis coincé… Peux-tu m’aider à prendre ceci en charge ? »
    Chez Cornerstone, dans le cadre de nos programmes de leadership et au quotidien, de nombreux collègues et nouveaux décideurs n’hésitent pas à confier quand ils sont « un peu perdus ». Demandez de l’aide – quelqu’un aura probablement été confronté au même défi avant vous.
  5. Prenez des décisions. Une fois que votre rôle est bien défini et que les attentes de l’entreprise sont claires, vous devez vous sentir autorisé à agir. Ne craignez pas de prendre des décisions – même s’il existe un risque d’échec. Aller de l’avant est la meilleure manière de s’améliorer, et si vous avez forgé de solides relations de confiance avec la direction générale et les collaborateurs, ils seront là pour s'assurer que tous les défis auxquels votre équipe est confrontée soient relevés avec enthousiasme.

Prendre un poste de manager est intimidant : vous avez la responsabilité d’une équipe et devez prêter attention à leur développement, parallèlement à l’évolution de votre propre carrière. Tant que vous vous concentrez sur l’authenticité, la communication et la confiance, vous aurez toutes les chances de réussir (et de faire mentir cette statistique des 60 % de managers qui échouent).

Comments

En savoir plus?

Nos flux RSS

Blog Cornerstone

Nos solutions intégrées de gestion des talents peuvent vous aider dans de noombreux domaines.
Voir nos solutions